ES Wormhout : site officiel du club de foot de WORMHOUT - footeo

Pascal Demassiet

Fondée en 1931, l’Étoile fêtera en 2016 ses 85 ans avec une grande fête qui aura lieu en juin. Afin d’honorer toutes les personnes ayant contribué à cette longévité mais aussi pour mettre en lumière le travail qu’elles ont pu accomplir pour le club, nous allons aller rencontrer chaque semaine l’une d’elles afin qu’elle nous parle de son rôle joué dans le club et ce que représente le club pour elle.

Cette semaine, rencontre avec Pascal Demassiet, aujourd'hui encore responsable de l'école de foot.

 

Quel a été ton premier contact avec le club ?

 Par l’intermédiaire de copains au centre aéré, ils cherchaient un gardien de but pour les pupilles en 1972. J’avais alors 11 ans et c’est ainsi que je suis rentré dans le club pour ne plus le quitter (encore en activité aujourd’hui, 43 ans d’activité dans le club !) sauf une année pour faire de la compétition cycliste.

 

Quel rôle as-tu joué dans ce club ?

 J’ai été joueur,plus particulièrement au poste de gardien de but de 1972 à 2004 dans les catégories jeunes et seniors. Ensuite, j’ai commencé à encadrer l’école de foot en 1982 puis pris en charge tous les jeunes de 1986 à 1989. J’ai entraîné les seniors de 1989 à 1993. Je suis devenu président en 1995 jusqu’à 2004. Après un break de 2 ans, j’ai repris en charge l’école de football, aujourd’hui devenue l’école de l’yser. Parallèlement à tout cela, j’ai pris les reines du tournoi international U11 en 1986 (12 équipes au départ, aujourd’hui 48 équipes !). Et depuis 3 ans, je me suis attaché à mettre en place un tournoi U13.

 

Que représente le club de l’ESW pour toi ?

 C’est mon club, le seul que j’ai connu. J’ai toujours eu comme principe de rester au club, les bonnes comme les mauvaises années car c’est comme ça que l’on forge l’esprit club. La seule fois où j’ai hésité à quitter le club c’est lorsqu’un club de haut niveau m’a contacté. Mais j’ai préféré privilégier mes études à ce moment là.

 

Quel est ton plus beau souvenir dans le club?

 En plus de 40 ans de présence, il y a eu beaucoup de beaux souvenirs. Mais la plus belle aventure a été celle de mettre en place le tournoi international avec une bande de copains et voir ce qu’il est devenu, notamment avec la présence de clubs pros certaines années (Metz, LOSC, Sedan, Caen, Chateauroux, Dortmund, Eindhoven) et des événements parallèles comme l’arrivée du ballon de la finale en parachute et le départ d’une montgolfière.
Ce qui est important pour moi est que le tournoi se soit pérennisé au cours du temps (En 2016, le club accueillera sa 35 ème édition !).

J’en profite pour saluer Jean François André, Jean Pierre Mériaux, René Deraedt et Alain Colpaert qui m’ont toujours épaulé dans mes fonctions.

 

Raconte nous une anecdote que tu as vécue dans le club.

 Un but encaissé en seniors A sur le terrain du haut : à l’époque il y avait des barres au fond du but, l’avant centre adverse a marqué de la tête, le ballon a rebondi sur la barre du fond, est revenu dans mes bras, j’ai immédiatement dégagé le ballon et l’arbitre n’a rien vu.

Une autre, en fin de carrière, sur un coup franc adverse, le ballon arrive mollement vers moi mais mon pied s’est pris dans un noeud de lacet et je suis tombé sans pouvoir faire autre chose que de regarder le ballon rentrer lentement dans le but.

 

Quelle(s) valeur(s) importante(s) du club sont les plus chères à tes yeux?

 L’esprit de famille avant tout à une époque où le bénévolat est en grande souffrance.

On espère toujours mieux au niveau sportif mais il ne faut pas sacrifier l’esprit de club pour monter dans les échelons à tout prix, n’oublions pas que nous sommes dans le foot amateur.

 

Merci pour tes réponses, qui allons nous interroger la semaine prochaine?

 Si possible, Alain Colpaert, qui a passé de nombreuses années à mes côtés, que j’apprécie beaucoup et qui saura nous raconter quelques anecdotes dans sa vie au club.